Il y a silicone médical et silicone médical…

Consistances : liquide, gel, gomme, dur…
Pour obtenir la consistance nécessaire à la fabrication de Luneale, il faut y adjoindre un catalyseur, qui va faire durcir le
matériau jusqu’au point idéal et lui conférer ses propriétés physiques et chimiques.

Deux procédés sont communément utilisés pour produire du silicone médical:

‐ La catalysation au peroxyde.

C’est la 1ère génération de silicones médicaux.
Le peroxyde est un actif chimique composé essentiellement d’oxygène et de carbone.
C’est un oxydant très puissant (c’est lui qui blondit les cheveux par exemple), naturellement instable (notamment sous l’effet de la chaleur) , qui est reconnu nocif pour l’organisme dans certaines quantités et durées d’exposition.
La réaction au peroxyde laisse un résidu acide à la surface qui doit absolument être curé par un processus de cuisson post-moulage.
Ce silicone est peu cher mais il peut transférer des composés organiques volatiles, notamment sous l’effet de la chaleur, 
et présente une adhésivité de surface supérieure qui peut le conduire à se salir plus rapidement.
C’est pourquoi il est le plus souvent utilisé pour des produits à usage unique.

‐ La catalysation au platine.

Le platine est un composant naturel rare et précieux, particulièrement stable et résistant à la chaleur.
Il est mélangé dans des proportions infimes au silicone pour le faire durcir, et la réaction n’entraine aucune libération de
produits secondaires.
Les silicones catalysés au platine présentent donc un niveau de pureté supérieur et ne transfèrent pas de résidus.
S’ils sont plus chers, ils sont totalement atoxiques, stables, inodores, anti-adhérents, hydrophobes et stérilisables : ils sont ceux présentant la meilleure biocompatibilité.

Pour Luneale, nous avons fait le choix de cette Haute Qualité de silicone Platine pour vous assurer une totale innocuité.
Notre silicone est certifié USP Classe VI (implantable 29 jours), mais également ISO pour sa non-toxicité pour les cellules et sa non-irritation/sensibilisation. Il est biocompatible et ne favorise pas la prolifération microbienne et bactérienne.

Et malheureusement aujourd’hui encore, parmi toutes les coupes en silicone médical, rares sont les marques qui indiquent quel type de silicone médical elles utilisent…

Sources :
Peroxyde or Platinium – Cure System Considerations for Silicone Tubing Applications – Regina M.Malczewski, Ph.D., Donald A.Jajan, and William J.Schoenherr
Silicones à usage médical – Françoise Briquet, André Colas, Xavier Thomas – DowCorning France – Division Santé Europe