3 raisons d’utiliser des serviettes hygiéniques lavables

Publié le : 01/02/2019 07:00:00
Catégories : Hygiène Rss feed , Zéro déchet Rss feed

3 raisons de remplacer les serviettes hygiéniques jetables

Raison n°1 : les serviettes hygiéniques lavables respectent votre intimité

Ces dernières années, les études sur la nocivité des serviettes hygiéniques classiques se sont multipliées. Avec les tampons, ces solutions périodiques inquiètent de plus en plus. Et pour cause : une femme va utiliser 13 fois par an et 520 fois dans sa vie une serviette hygiénique. Il est donc important pour elle de connaître la composition exacte et les dangers que peuvent représenter les serviettes périodiques, en contact avec les zones intimes.

En terme de composition, de nombreuses études ont mis en évidence la présence de certains composants nocifs voire toxiques. D’une part, les serviettes sont constituées de matériaux chimiques libérés lors du blanchiment par des agents chlorés et lors de la stérilisation au peroxyde d’hydrogène. On retrouve ainsi des résidus de dioxine, formés lorsque le chlore réagit avec la viscose. La dioxine est un polluant présentant une toxicité potentielle pour la santé, même si elle est présente à l’état de traces.

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) considère la dioxine comme une substance cancérigène. Des études se sont également consacrées aux effets de la dioxine sur la santé des femmes. Déjà en 2005, des chercheurs de l’Université de Bruxelles avaient établi un premier lien entre une imprégnation accrue de l’organisme en dioxine et l’endométriose, une maladie gynécologique qui touche aujourd’hui une femme sur 10. Malheureusement, la dioxine n’est pas la seule substance retrouvée dans les serviettes hygiéniques jetables.

En effet, le gel absorbant qu’elles contiennent est tout aussi inquiétant. Ce dernier est le plus souvent constitué de cristaux de polyacrylate de sodium (SAP), un polymère capable d’absorber de 200 à 300 fois sa masse. C’est pourquoi il est largement utilisé dans les couches jetables et les serviettes hygiéniques. Les petits cristaux de polyacrylate de sodium se transforment ensuite en gel au contact du liquide. S’il n’est pas encore avéré que le SAP est toxique, il est soupçonné de causer de graves allergies. Heureusement, ce gel super-absorbant n’est normalement pas en contact direct avec la peau et la muqueuse externe… contrairement au voile supérieur de la serviette composé de plastique. Les serviettes hygiéniques jetables contiennent également des parfums de synthèse pour dissimuler les mauvaises odeurs. A l’heure actuelle, il n’existe pas de réglementation spécifique pour la composition des produits de protection intime.

Mais qu’en est-il de la composition des serviettes hygiéniques lavables ? Elles sont d’abord composées d’un topper qui correspond au tissu du dessus. Il est généralement en coton doux et confortable. L’idéal est de choisir une serviette lavable en coton bio certifié GOTS (Global Organic Textile Standard) qui garanti un tissu sans OGM, sans pesticides, sans perturbateurs endocriniens et sans métaux lourds. L’intérieur d’une serviette hygiénique lavable est composé d’un insert absorbant. Une ou plusieurs couches de tissus sont chargées d’absorber et de maintenir les fluides. Un autre label permet de contrôler les substances nocives présentent dans les tissus : OekoTex 100. Il garantit une composition saine et un impact écologique réduit lors de la fabrication.

Bon cadeau nappilla, offrir un cadeau ecoresponsable c'est possible


Raison n°2 : les serviettes hygiéniques lavables sont respectueuses de l’environnement

Saviez-vous qu’une serviette hygiénique jetable met environ 500 ans pour se dégrader dans la nature soit autant qu’une bouteille en plastique ! Chaque année, plus de 45 milliards de serviettes hygiéniques sont jetées dans le monde. Un véritable gaspillage qui pèse sur l’environnement, surtout lorsque les serviettes sont jetées dans les toilettes pour finir dans les océans. En plus d’être faiblement biodégradables, les serviettes jetables sont le fruit d’un processus gourmand en plastique (de la fabrication jusqu’à l’emballage), dont les méfaits sur l’environnement ne sont plus à démontrer.

Les serviettes lavables, quant à elles, peuvent être recyclées, ce qui n’occasionne pas de déchets. D’un point de vue environnemental, les serviettes hygiéniques lavables permettent donc une réduction considérable des déchets qui s’inscrit parfaitement dans une démarche Zéro Déchet. Mais le fait qu’elles soient en coton pose souvent la question de la consommation en eau. En effet, la production de coton est l’une des cultures les plus gourmandes en eau, après le riz et le blé. Néanmoins, le coton produit est destiné à la fabrication de serviettes lavables qui vont durer de 5 à 10 ans et non à la fabrication d’un produit jetable à usage unique. Cultiver du coton pour un produit qui ne sera utilisé qu’une seule fois constitue, dans ce cas, une véritable polémique. Sachez également que les champs de coton non bio sont largement traités aux pesticides.

Enfin, les serviettes lavables ne consomment-elles pas plus d’eau et plus de lessive ? En terme de lessive, aucun doute : vous n’aurez pas à utiliser plus de lessive que d’habitude. Quant à la consommation en eau, il est possible de rincer la protection à la main avant de la passer en machine. Cela impose d’utiliser un plus d’eau mais cet inconvénient n’est rien comparé à l’impact environnemental des serviettes hygiéniques jetables.

Raison n°3 : les serviettes hygiéniques lavables sont économiques

L’achat de serviettes hygiéniques jetables est un véritable gouffre financier pour les femmes. Acheter un produit à usage unique, c’est un peu jeter l’argent par les fenêtres ! Un pack de 12 serviettes jetables de jour coûte environ 2,50€, multiplié par 13 cycles par an. A cela s’ajoute également les packs de serviettes « nuit ». Au final, une femme dépense environ 50€ par an en protections hygiéniques soit 250€ en 5 ans. Pour les serviettes lavables, il faut compter environ 90€ pour 6 serviettes qui durent en moyenne entre 5 et 10 ans. Les serviettes lavables sont donc plus chères à l’achat mais beaucoup plus économiques sur le long terme. Elles vous feront économiser environ 20€ par an, sans compter les bienfaits sur votre santé et la réduction de votre impact sur l’environnement.

Notre boutique en ligne Nappilla vous propose différentes solutions de protections hygiéniques. Découvrez, par exemple, les Gaia pads Protège-slip Mini, des protège-slips lavables, économiques, pratiques et absorbants. Le tissu est en éponge coton bio (40%) et viscose de bambou (60%). Ou encore les Ella's house 100 % coton organique. A très vite.

Protection d’hygiène lavable Gaia pads plim plum

3 raisons de passer au serviettes hygiéniques lavables Nappilla

Protections féminines lavables, on vous dit pourquoi c'est bon pour vous

Protections féminines intimes lavables 3 bonnes raisons de passer le cap Nappilla

protège slip ella's house coton bio

Disponible

Protège-slip MINI

Les protège-slips lavables Ella's house sont très bien contre les pertes blanches et le début de vos règles. Si vous êtes utilisatrice d'une coupe menstruelle, ça sera un super complément.

serviette de protection ella's house nappilla

Disponible

Serviette hygiénique MIDI

Les serviettes hygiéniques MIDI sont très utiles pour des flux journaliers moyens ou forts en journée ou moyens la nuit. Utile pour les petites fuites urinaires occasionnelles.

serviette de protection MAXI ella's house

Disponible

Serviette hygiénique MAXI

La serviette hygiénique MAXI Ella's house est très utile pour la nuit et les flux abondants et contre les fuites urinaires régulières. Également lors des suites d'un accouchement.

Si vous souhaitez copier des images ou des infographies ou prendre des idées de nos textes dans votre site ou blog, vous pouvez le faire sans aucun problème et nous en serions super content, pouvez-vous juste nous mentionner en mettant notre lien [ href="https://www.nappilla.lu/fr/ ], par avance un grand MERCI

Notez Nappilla sur google

Cela ne vous prendra pas plus de 10 secondes pour mettre une note sur Google, cela vous permettra de nous aider dans le développement du Zéro déchet. On vous remercie d'avance pour votre geste (Cette action est totalement gratuite). Je souhaite participer -->

Nappilla

L'alternative qui change

Partager ce contenu

Voir tous les commentaires (1)

Chagazoulou Lefebvre Cécile Seidel


07/02/2019 18:52:54

l'achat de serviettes hygiéniques lavables est dans ma to buy list ! et l'élément "une serviette hygiénique jetable met environ 500 ans pour se dégrader" a fini par me convaincre! Le soucis est comme vous l'indiquez le montant à l'achat, cela est un budget, mais je pense commencer par alterner avec les serviettes jetables qu'il me reste pour "étaler" la dépense sur plusieurs mois. Car en plus de cela je souhaite passer au 0 déchets dans toute ma salle de bain !! merci beaucoup pour cet article très clair !

Ajouter un commentaire

 (avec http://)